Last site update 30/10/2014

To content | To menu | To search

Plus que 4 !

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpgCa y est, la télévision publique NHK l’a enfin annoncé ce matin ! [1]

Le réacteur 5 de la centrale de Kariwa-Kashiwazaki a commencé à baisser son débit à partir d’hier 24 janvier vers 17h00 pour s’arrêter totalement ce matin vers 5:00. Déjà, 93% (50 réacteurs sur 54) de l’ « armada » nucléaire japonaise est à l’arrêt. Ce réacteur 5 de Kariwa devait entrer en révision technique périodique [2], mais comme le reconnait la NHK, « aucune date de remise en marche n’est prévue ». 

D’une certaine façon, c’est grâce à nous tous !

Parce que, sans trop se faire remarquer, les populations locales japonaises ont tout de même soutenu fermement leurs élus locaux (gouverneurs et maires) pour qu’ils opposent leur veto contre toute remise en marche après révision. Si nous continuons à éviter les remises en marche, par nos manifestations, par nos mouvements civiques divers, nous serons rendus à ZÉRO réacteur nucléaire en marche à la fin avril ! Le calendrier des arrêts pour révisions des 4 derniers réacteurs est le suivant :

  1. Avant le 27 janvier, arrêt du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Shimane (Chugoku Electric Co)
  2. Le 20 février, arrêt du réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Takahama (Kansai Electric Co)
  3. Avant la fin mars, arrêt du réacteur n°6 de la centrale nucléaire de kashiwazaki-kariwa (Tepco)
  4. Avant la fin avril, arrêt du réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Tomari (Hokkaido Electric Co)

Mabesoone-Line_No_nuke.jpgCette photo de ma fille marchant entre les lettres « NO NUKES » a été prise à 5 km de la centrale de Kariwa-Kashiwazaki, l’automne dernier. Pour nous à partir de Nagano-ville, c’est la plage la plus proche qui se trouve justement « derrière la plus grande centrale nucléaire du monde » ! Nous habitons 60 km au sud. 

D’ailleurs, à la suite d’un tremblement de terre survenu entre ladite centrale et notre ville, le 16 juillet 2007 (M. 6,8), un accident nucléaire de Niveau 4 s’est déjà produit au bout de cette plage… Ceci pour vous dire que l’air nous semble meilleur à respirer, ici, depuis que nous savons qu’un des deux réacteurs de Kariwa est arrêté : en théorie, c’est environ deux fois moins de chances de connaitre un accident majeur à 60 km de la maison.

Chers lecteurs résidant dans la zone de commercialisation d’électricité de Tokyo et de sa banlieue, merci de consommer désormais un peu moins de cette électricité salement fabriquée par la Tepco dans nos campagnes !

Et surtout, continuez à consommer la Fée Electricité avec sobriété… Il ne faut pas que ces Messieurs de la Tepco puissent nous dire : « Il ne nous reste qu’un seul réacteur en marche… cela ne suffit pas, voyez comme la consommation monte en hiver ! ».

Bref, que ma fille puisse continuer longtemps à se promener sur sa plage préférée ! 

Notes :

[1http://www3.nhk.or.jp/news/html/20120125/t10015511121000.html

[2] 5mois de révision tous les 13 mois


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Share

Rate this entry

5/5

  • Note: 5
  • Votes: 5
  • Higher: 5
  • Lower: 5

Laurent Mabesoone

Author: Laurent Mabesoone

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (1)

Mabesoone Mabesoone ·  26 January 2012, 11h29

Comme prevu, la centrale Shimane ( reacteur 2 ) a commence son arret a l’instant (26 janv 17:00)… Demain matin,il n’y aura plus 3 reacteurs en marche au Japon ! http://www3.nhk.or.jp/news/html/201…

Add a comment This post's comments feed


You might also like

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Voitures électriques : suite et frein ?

Le gouvernement « socialiste », totalement perdu, ne sait plus quoi faire pour relancer la croissance. Parmi ses dernières lubies, une coquette subvention de 50 à 100 milliards d’euros à l’industrie automobile et nucléaire. Nous ne le répéterons jamais assez : non, les transports électriques n’ont rien de « propre ». Même les publicitaires l’ont reconnu. Les bagnoles, à pétrole ou au lithium, à la casse !

Continue reading

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Nucléaire : aux abris, ça craque de toutes parts !

Nous avons régulièrement affirmé dans cette chronique qu’un destin tragique - et bien mérité - attend l’industrie nucléaire : déconfiture, décrépitude, dégénérescence, déliquescence. Il ne s’agit pas de notre part d’un pari, ou d’un hommage au célèbre docteur Coué, mais simplement de conclusions rationnelles tirées de l’étude de la situation.

Continue reading