Last site update 02/09/2014

To content | To menu | To search

On ne sait jamais

Mabesonne_LM_23-11-11.jpgCe matin, j’ai envoyé 80 comprimés d’iode stable[1] à M. Odome de Minami Soma. Ceci pour être sûr qu’un certain nombre de familles proches de la centrale dispose du seul moyen de protéger leurs enfants d’un cancer de la thyroïde en cas de nouvelle fuite d’Iode 131[2] .

Il me reste 20 comprimés. Mon frère médecin, qui me les a procurés, m’assure que ces comprimés peuvent se conserver sans problème pendant des années).

Tous les membres du groupe FB habitant au Japon, et qui ont des enfants, peuvent me demander un comprimé pour chacun de leurs enfants. Je me ferai un plaisir d’expédier les comprimés par la poste, gratuitement.

Il suffit qu’ils m’envoient un message avec leur adresse postale.

On ne sait jamais, un autre accident sismico-nucléaire est vite arrivé dans ce pays, non seulement à Fukushima, mais aussi a Kashiwazaki, Fukui, Saga, etc…

Cela me ferait plaisir d’apprendre, dans 10 ans, que ces comprimés ont servi à un enfant de Kyushu, Niigata, ou autre…!

Notes :

[1iodure de potassium

[2]  Le gouvernement japonais n’a organisé aucune distribution en mars dernier « pour éviter la panique » et continuera sur cette ligne en cas de nouvelle fission


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Share

Rate this entry

5/5

  • Note: 5
  • Votes: 4
  • Higher: 5
  • Lower: 5

Laurent Mabesoone

Author: Laurent Mabesoone

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (1)

lapoussette lapoussette ·  10 December 2011, 21:59

Coucou,de nombreux remerciement pour ce super récit que j’ai beaucoup apprécié.

Add a comment This post's comments feed


You might also like

microeffect_radionuclide.jpg

Fukushima : soyons rassuré-e-s, nos institutions veillent !

Alors que la situation à la centrale nucléaire est loin d’être sous contrôle, l’exemple de Fukushima illustre malheureusement à merveille le rôle des institutions internationales dans la gestion des activités et accidents nucléaires.

Continue reading

papillon_bleu.jpg

L’héritage de Fukushima

Effets biologiques des retombées radioactives de Fukushima sur les plantes, les insectes et les animaux Les résultats de recherches récentes autour de Fukushima commencent à révéler des effets biologiques conséquents sur des organismes non humains comme des plantes, papillons et oiseaux. Ils mettent en évidence un besoin urgent de recherches approfondies à Fukushima et dans sa région. [Article de Nancy Steinberg, publié sur www.eurekalert.org, le 14/08/2014, traduit de l’anglais (V. Gallais), article original : Fukushima’s Legacy - Biological effects of Fukushima radiation on plants, insects, and animals]

Continue reading