Last site update 19/12/2014

コンテンツへ | メニューへ | 検索へ

Le Monde n'enquête pas, il affabule

Couv-alain_garrigou-ivresse_des_sondages.jpg«Les sondages électoraux ne se trompent pas, ils affabulent.» Cette phrase est tirée de L’ivresse des sondages d’Alain Garrigou, un livre paru en 2006 aux éditions La Découverte  dans la collection « Sur le vif ». Et sur le vif, c’est exactement comment la Commission des sondages a pris le journal Le Monde après la publication de son édition datée du 10 avril 2012.

La Commission des sondages est loin d’être bavarde. Il faut avoir sérieusement tiré sur la corde de son modeste pouvoir de régulation pour qu’elle en vienne aux admonestations.

Rappelons les faits : le 9 avril dernier (édition datée du 10), le journal Le Monde publiait en Une un article qui titrait « Marine Le Pen arrive en tête parmi les jeunes de 18-24 ans », dans un alarmisme non déguisé que reproduisait ce matin encore, avec l’art et la manière qu’on lui connaît, le journal Libération en titrant : « La menace ».

Mais il se trouve que le CSA n’a pas daigné appliquer la règle pourtant simple - mais sans doute plus couteuse - qu’un sondage dans les règles doit interroger le même nombre de personnes pour un échantillon et ses sous-échantillons. Or, dans ce cas, si le CSA a interrogé 1000 personnes représentatives de toute la société en âge de voter, du 12 au 28 mars, seules 200 avaient été interrogées dans la tranche d’âge des 18-24 ans. Cette « enquête » était donc, selon les règles sondagières même, un sondage ouvrant la voie à des interprétations douteuses ou pour le moins, à des fables aux vertus commerciales sans doute non négligeables.

Dès le 13 avril, l’Observatoire des sondages (ne pas confondre avec la Commission !) relevait l’irrégularité en publiant une note dans sa rubrique « Trucs, astuces et impostures » [1] . La moindre des choses nous rappelle-t-on, c’est que le CSA comme Le Monde aurait du mentionner l’effectif du sous-échantillon, soit 200 personnes interrogées. Or, non seulement cela n’a pas été le cas mais loin de la prudence qui s’impose, le grand quotidien de référence en a fait le gros titre de la Une son édition datée  du 10 avril [2] .

Le 17 avril, Le Monde publiait piteusement [3] mais discrètement les remarques de la Commission des sondages dans sa page réservée aux droits de réponse conformément aux obligations légales finalement peu contraignantes au regard de l’ampleur de l’imprudence et des effets électoraux… potentiels, recherchés ?

En voici le contenu :

« Dans son édition datée du 9 avril 2012, Le Monde a publié un sondage réalisé par l’institut CSA relatif au vote des jeunes à l’élection présidentielle. Ce sondage n’appelle aucune critique quant à la méthode retenue et au caractère significatif des résultats établis par l’institut. En revanche, les modalités de sa publication appellent les observations suivantes. S’il n’est pas interdit, à l’occasion de la publication d’un sondage, de faire état de résultats portant sur un sous-échantillon représentatif d’une population particulière, cette publication doit obligatoirement s’accompagner de l’indication de l’effectif de ce sous-échantillon. En l’espèce, le sous-échantillon des « jeunes 18-24 ans » comportait moins de 200 personnes, et cette indication faisait défaut. Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d’incertitude (plus de 6%) qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus, la commission des sondages rappelle qu’ils doivent être interprétés avec une grande prudence. La présentation qu’en a faite Le Monde n’a pas respecté cette règle de prudence »

« Pan sur le bec » dirait le Canard… Au delà, on se demande à quoi sert encore cette Commission. Combien en effet ont lu ou entendu parler de ce sondage alarmiste soutien grossier au vote utile et combien ont vu la tapette de la Commission sur la main du journal de référence ?

Une bonne occasion de visionner la première version (qui vient tout juste de sortir) du prochain film de Pierre Carles… et de soutenir sa production : DSK, Hollande, etc.


Notes :

[1] Jeunes en vagues - Observatoire des sondages - 13 avril 2012

[2] Le Monde, sensationnaliste sur Le Pen - @rrêt sur images - 16 avril 2012 

[3] Une lettre de la commission des sondages - Lemonde.fr - 17 avril 2012

L’édition du Monde du 10 avril 2012 - afficher

Référence utile


Document(s) attaché(s) :

  1. 添付(0)



Share

Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Le dindon de la farce

Author: Le dindon de la farce

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

コメント (0)

Be the first to comment on this article

コメントを追加 この投稿のコメントフィード


You might also like

Indignez-vous ! - Stéphane Hessel-2010

Indignez-vous !, le livre

Après la projection du film «Walter, retour en résistance», nous avions témoigné de notre rencontre avec Stéphane Hessel à cette occasion dans un cinéma de quartier de la banlieue parisienne. Depuis, nous l’avons retrouvé lors des préparatifs du Forum Mondial de l’Éducation en Palestine où certains d’entre nous on pu se rendre pour là aussi témoigner pour vous de l’événement. En attendant, nous vous signalons ce grand livre de 32 pages que l’on trouvera en vente au prix suffisamment modique de 3 euros pour qu’il puisse s’offrir et se diffuser facilement : Indignez-vous ! de Stéphane Hessel. [Pour lire la 4ème de couverture, suivez “Lire la suite”]

続きを読む -

Émile Pouget par Xose Ulla Quiben

La plume rouge et noire du Père Pei­nard, bio­gra­phie de Pou­get par Xose Ulla Qui­ben « Je le serine aux fis­tons qui ont du poil au ven­tre :qu’ils ne per­dent de vue ni le pré­sent, ni l’ave­nir.De la sorte, ils acti­ve­ront la ger­mi­na­tion des idées gal­beu­ses et de l’esprit de rebiffe. »Émile Pou­get,1911. [1] Dif­fi­cile de ren­dre hom­mage à un ami. Alors, vous pen­sez… 2 !

続きを読む -