Last site update 23/09/2019

To content | To menu | To search

Appel de Mari Takenouchi pour évacuer les femmes enceintes et les enfants de Fukushima

Takenouchi.jpgCette femme a récemment été l’objet d’odieuses calomnies et de poursuites judiciaires pour sa dénonciation des mesures d’incitation à rester ou revenir vivre en zones contaminées.

Elle demande maintenant notre soutien à son appel.

Texte en français  de l’Appel de Mari TakenouchI :

” S’il-vous-plaît aidez nous à faire évacuer les femmes enceintes et les enfants de Fukushima

Mon nom est Mari Takenouchi, traductrice spécialisée sur le nucléaire, journaliste freelance et mère célibataire d’un petit garçon de 4 ans.

Après l’accident de Fukushima, j’ai plaidé en faveur de l’évacuation des enfants et des femmes enceintes des zones contaminées de Fukushima dans mes livres, sur mon twitter et mon blog. J’ai même défendu cette cause auprès de l’ONU (mais sans grand résultat).

Actuellement, 51 enfants ont subi une opération du cancer de la thyroïde. Le plus effroyable est que la plupart avaient déjà des métastases dans leurs poumons et leurs ganglions lymphatiques.

Malgré tout, le gouvernement du Japon nie tout danger sanitaire à Fukushima et affirme plutôt : « Certains parlent de saignements de nez à Fukushima (cf. la polémique du manga Oishinbo) dus aux radiations. Nous devons contrôler ces rumeurs sans fondement qui peuvent être dommageables à la reconstruction de Fukushima ».

En janvier 2014, j’ai été outrageusement accusée pour mes tweets par Mme Ryoko Ando (son vrai nom est Yoko Kamata), la directrice du groupe nommé Fukushima ETHOS qui encourage les habitants à continuer de vivre positivement avec un dosimètre.

Alors qu’aucun dirigeant de TEPCO n’aura eu de mise en examen, 3policiers de Fukushima et 2 membres du bureau du procureur de Fukushima ont fait tout le chemin pour enquêter sur moi à Okinawa allant jusqu’à me remettre une lettre d’inculpation ! Cela signifie que je pourrais être une criminelle !

Durant ces deux années, j’ai été harcelée et menacée par un nombre incalculable de gens sur internet et j’ai dû bloquer environ 3000comptes. La plupart d’entre eux m’ont appelé Demarin (DémagogueMari), y compris le professeur Nobuhiko Ban d’ETHOS, un expert sur le développement de la leucémie. Actuellement, on observe une augmentation de leucémie même en dehors de Fukushima.

Certains m’ont également dit sur Twitter : « Je vais te tuer », «Fais attention au feu », «Va à Okinawa pour sucer les seins de Takenouchi », « Takenouchi est un imposteur puisqu’elle collecte des dons pour ses propres activités ».

Malheureusement, parmi ceux-là, certains font partie de groupes de citoyens anti-nucléaires mais n’apprécient pas que j’insiste sur les ravages causés à la santé de nos enfants, et ils propagent donc des rumeurs infondées à mon sujet.

Chers citoyens du monde, j’ai 2 souhaits :

1. S’il-vous-plaît, signez cette pétition pour pousser le gouvernement japonais à prendre ses responsabilités et évacuerles enfants et les femmes enceintes des zones contaminées de Fukushima

Et,

2. Signez cette pétition pour demander justice pour les gens qui sont persécutés parce qu’ils s’inquiètent de la santé des enfants du Japon


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

5/5

  • Note: 5
  • Votes: 2
  • Higher: 5
  • Lower: 5

Véronique Gallais

Author: Véronique Gallais

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (2)

VG VG ·  05 October 2014, 19h52

Des métastases aux poumons retrouvés chez des enfants de Fukushima atteints de cancer de la thyroïde]

Mari Takenouchi se bat pour l’évacuation des enfants et des femmes enceintes des territoires contaminés par la catastrophe nucléaire de Fukushima. Dans un billet du mois d’août 2014, elle rapporte une information qui a été peu diffusée, à savoir que pour deux enfants atteints du cancer de la thyroïde, des métastases s’étaient propagées aux poumons. (...)

corrector corrector ·  08 October 2014, 22h23

"Cette femme a récemment été l’objet d’odieuses calomnies et de poursuites judiciaires pour sa dénonciation des mesures d’incitation à rester ou revenir vivre en zones contaminées."

Cette femme a fait d’odieuses calomnies pour sa dénonciation des mesures d’incitation à rester ou revenir vivre en zones contaminées.

J'ai rectifié pour vous.

Add a comment This post's comments feed


You might also like

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Énergie : «Il faut que tout change pour que rien ne change»

Ces derniers mois, les noms d’Orano, Enedis et Engie ont respectivement remplacé les marques Areva, ErDF et GDF-Suez, ringardes ou déconsidérées. On ne peut que penser à la célèbre réplique “Il faut que tout change pour que rien ne change” de Tancrède dans le roman “Le Guépard”, popularisé par Luchino Visconti dans le film éponyme sorti en 1963.

Continue reading

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Le grand retour du nucléaire n'a pas eu lieu

Depuis des années, industriels, gouvernements et médias font croire que le nucléaire est sur le point de se relancer. Hélas pour ces mauvais perdants, nos fleurons EDF et Areva sont en pleine déconfiture et leurs campagnes de pub (financées avec notre argent) n’inversent pas la tendance.

Continue reading